Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'association "SOS TER de la Bresse"

Les nouveaux horaires cadencés améliorent le service aux usagers, selon la SNCF, mais pas partout. Sur la ligne TER de la Bresse, le Conseil régional de Bourgogne a supprimé un tiers des trains circulant entre Seurre et Bourg, ou il les a remplacés très partiellement par des autocars. Bénéficiant de l'appui des acteurs socio-économiques et des élus bressans, les usagers ont créé un collectif en février 2011. La même année, en octobre, ils se sont constitués en Association.

La mobilisation et la ténacité payent ! Les Bressans peuvent enfin faire un aller-retour dans la journée vers Paris via Dijon par le train !

Publié le 19 Janvier 2014 par S.O.S TER de la Bresse

Aller le matin

 

   départ Louhans à 6 h 02 (6 h 15 de Mervans)    arrivée Dijon à 7 h 03
   vous attrapez le TGV à Dijon à 7 h 25 et vous êtes à Paris à 9 h 07

ou bien

   départ Louhans à 7 h 02 (7 h 17 de Mervans)     arrivée Dijon à 8 h 15
   vous attrapez le TGV à Dijon à 8 h 25 et vous êtes à Paris à 10 h 02

 

Retour le soir

 

   de Paris Gare de Lyon à 16 h 53 (TGV)            arrivée Dijon à 18 h 33
   vous attrapez le dernier TER à Dijon à 18 h 43 et vous êtes à Louhans
   à 19 h 57 (19 h 45 à Mervans)

 

Le problème se situait pour le retour du soir depuis Paris, les nouveaux horaires en vigueur au 15 décembre 2013 ne permettaient pas, à une minute près, d'assurer la correspondance à Dijon. C'est grâce à notre action auprès du président du Conseil Régional de Bourgogne, relayée par une lettre du sénateur René Beaumont au directeur régional de la SNCF, que le problème a pu être résolu en avançant d'une minute l'arrivée à Dijon du TGV venant de Paris (18 h 33 au lieu de 18 h 34).

SOS TER de la Bresse est heureuse de constater enfin une avancée marquante dans la desserte de la Bresse. Une leçon est à tirer : la mobilisation citoyenne paye, à condition d'être tenace et de ne pas se décourager. Car cette avancée a été conquise de haute lutte : c'est en décembre 2012 que la Région Bourgogne et la SNCF s'étaient engagées à améliorer les correspondances à Dijon pour Paris et à Bourg-en-Bresse pour Lyon et Genève ; en mars 2013, lors d'une réunion (comité de ligne) à Dijon, la Région et la SNCF s'étaient engagées à ce qu'au moins la correspondance avec le dernier TER pour la Bresse soit assurée à Dijon à partir de décembre 2013. Ce qui n'a donc pas été le cas, mais est aujourd'hui heureusement rétabli.

SOS TER de la Bresse salue également l'implication des élus. Après le vœu de la municipalité de Louhans-Chateaurenaud et la lettre de la députée Cécile Untermaier au président de la SNCF qui ont permis de clarifier, au moins provisoirement, la situation du guichet SNCF de la gare de Louhans, l'intervention du sénateur René Beaumont a certainement largement contribué à débloquer le problème de la correspondance avec le dernier TER du soir à Dijon. Nous ne pouvons que nous réjouir de voir nos élus jouer leur rôle de représentation du territoire et de ses habitants en s’impliquant pour l'amélioration de la desserte ferroviaire de la Bresse.

 

Nous finirons cependant cette note optimiste par un (gros) bémol : malgré les assurances formelles qui nous avait été données, la correspondance à 20 h 31 à Bourg-en-Bresse pour Lyon n'est pas maintenue dans les nouveaux horaires. De plus, d'autres correspondances dans l'après-midi avec le TGV à Dijon pourraient facilement être assurées, et il y a lieu de repenser les correspondances à Bourg-en-Bresse pour Lyon et Genève. C'est dire que notre combat sur les correspondances n'est pas terminé. Nous vous tiendrons au courant.

 

Commenter cet article