Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'association "SOS TER de la Bresse"

Les nouveaux horaires cadencés améliorent le service aux usagers, selon la SNCF, mais pas partout. Sur la ligne TER de la Bresse, le Conseil régional de Bourgogne a supprimé un tiers des trains circulant entre Seurre et Bourg, ou il les a remplacés très partiellement par des autocars. Bénéficiant de l'appui des acteurs socio-économiques et des élus bressans, les usagers ont créé un collectif en février 2011. La même année, en octobre, ils se sont constitués en Association.

Louhans, Seurre et Tournus s'unissent pour la défense de leurs guichets SNCF

Publié le 26 Décembre 2014 par S.O.S TER de la Bresse

Partout dans notre Région, les guichets SNCF sont menacés. Déjà, en janvier 2013, les élus du Creusot étaient descendus sur les voies pour protester notamment contre la réduction des horaires du guichet de la gare de Creusot-Ville (cliquer ici).

En gare de Fleurville (située sur la ligne Dijon-Lyon un peu au sud de Tournus), le guichet SNCF a été fermé. Un point de vente TER a été installé dans une station service. Mais ce type de point de vente offre un service très limité (billets TER Bourgogne uniquement, pas de renseignements, pas de remboursements). À Louhans, la SNCF avait proposé en 2013 qu'un tel point de vente de billets TER soit installé à l'Office de Tourisme, mais cela aurait très certainement présagé la fermeture du guichet SNCF de la gare. L'Office de Tourisme a eu la sagesse de refuser.

Pourquoi voulons-nous des guichets SNCF au plein sens du terme ?

  • parce qu'il n'y a pas de raison de limiter la vente de billets au réseau TER Bourgogne, la population a le droit de disposer d'un guichet lui permettant d'acheter des billets sur tout le réseau desservi par la SNCF
  • parce que les guichets assurent des services autres que la vente de billets, tout particulièrement l'information et le conseil aux voyageurs dans le système complexe des trajets, des horaires et des tarifs

On nous objecte qu'il est possible d'acheter des billets ou de se renseigner par les automates ou par Internet. C'est oublier qu'une part importante de la population (personnes âgées, personnes en situation de précarité, ...) n'a pas accès à Internet. Quant aux automates, il n'y en a pas partout (ainsi en gare de Louhans, il y a un automate TER Bourgogne, mais pas d'automate SNCF donnant accès aux réservations et aux horaires TGV par exemple). Et il y a des gens pour qui la manipulation des automates ne va pas de soi, ils ont besoin d'un guichetier humain ! Enfin, n'oublions pas qu'un nombre non négligeable de personnes est interdit bancaire, et ne peut donc pas payer par carte bancaire. Sans compter les tarifs et moyens de paiement à caractère "social" (Bons ANPE, Bons militaires, Billets assistance, Congés annuels, chèques-vacances, bons voyages) qui ne sont acceptés ni par Internet ni par les automates. C'est pourquoi il est indispensable d'assurer un nombre minimum de guichets dans les territoires pour les personnes qui, pour une raison ou pour une autre, ne peuvent utiliser Internet ou les automates. C'est une question d'égalité d'accès des usagers au service public.

Que voyons-nous autour de nous ?

  • Sur la ligne Dijon/Lyon : à Fleurville, le guichet a été supprimé ; à Tournus, les horaires ont été notablement réduits.
  • Sur notre ligne de la Bresse, après la suppression du guichet de Saint-Jean-de-Losne (2011), ne subsistent entre Dijon et Bourg-en-Bresse que les guichets de Seure et de Louhans (pour une distance de près de 150 km). Et le guichet de Seurre se voit menacé d'une réduction considérable de ses horaires. Quant au guichet de Louhans, c'est grâce à l'action déterminée de notre association SOS TER de la Bresse et des élus que des engagements ont pu être obtenus de la SNCF sur son maintien (cliquer ici).

Des solidarités se sont développées : notre association SOS TER de la Bresse soutient la lutte de la municipalité et des usagers de Seurre pour le maintien des horaires (cliquer ici). De même, une association nouvellement créée s'est fixé notamment pour objectif la réouverture du guichet de Fleurvile et l'extension des horaires du guichet de Tounus, et a décidé de collaborer avec notre association (cliquer ici).

Mais ces acteurs ont décidé d'aller plus loin en s'unisssant pour la défense de leurs guichets, ainsi qu'ils l'ont expliqué lors d'une conférence de presse à Louhans le 17 décembre dernier. Les articles de presse (Le Journal de Saône-et-Loire et L'Indépendant du Louhannais et du Jura) sont téléchargeables ci-dessous.
 

Commenter cet article