Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'association "SOS TER de la Bresse"

Les nouveaux horaires cadencés améliorent le service aux usagers, selon la SNCF, mais pas partout. Sur la ligne TER de la Bresse, le Conseil régional de Bourgogne a supprimé un tiers des trains circulant entre Seurre et Bourg, ou il les a remplacés très partiellement par des autocars. Bénéficiant de l'appui des acteurs socio-économiques et des élus bressans, les usagers ont créé un collectif en février 2011. La même année, en octobre, ils se sont constitués en Association.

Médiation SNCF: le rideau est tombé

Publié le 23 Avril 2012 par S.O.S TER de la Bresse

Madame Nicole NOTAT, la Médiatrice des nouveaux horaires 2012, a rendu son rapport d'activité et ses recommandations le 4 avril. Il peut être téléchargé sur le site:

  https://www.mediateurnouveauxhoraires2012.com/ 

 

Entre décembre 2011 et mars 2012, elle a examiné 2273 plaintes d'usagers, d'élus et d'associations. La SNCF, RFF et les autorités organisatrices régionales ont accepté 34 recommandations visant à modifier des dessertes, des arrêts, des horaires de trains ou des correspondances. Compte tenu de l'étendue du réseau ferré et de l'ampleur des changements d'horaires, ces résultats sont minces! La Médiatrice estime toutefois que les ajustements obtenus pour 2012 ou promis pour 2013 ont permis de trouver des solutions dans 1629 cas (72% du total).

 

Plus d'une centaine de dossiers provenaient de Bourgogne, mais une seule adaptation a été acceptée: l'augmentation de la capacité de certains TER entre Lyon et Paris (via Mâcon et Tournus). Cette amélioration répondait aux nombreuses plaintes des usagers de cette ligne importante. Cependant, aucun aménagement n'ayant été consenti simultanément pour les autres lignes des TER Bourgogne, l'acceptation d'une seule demande accroît les disparités du service ferroviaire régional.

 


Tentant malgré tout d'obtenir une analyse indépendante des effets de la réduction d'un tiers du nombre de trains en Bresse, notre Association avait envoyé un dossier à la Médiatrice le 13 janvier 2012:  http://sos.ter.bresse.over-blog.com/article-l-association-sos-ter-de-bresse-saisit-la-mediatrice-de-la-sncf-97329797.html

 

Nous avons signalé les faits suivants:

  • La suppression de trains entraîne, malgré leur remplacement partiel par des cars, de graves difficultés pour les usagers qui ne disposent souvent d'aucune alternative;
  • L'isolement accru de la Bresse par rapport au réseau ferroviaire national: les correspondances avec les trains qui ont été maintenus ne sont souvent plus assurées dans les gares de Dijon et de Bourg;
  • Le non-respect d'engagements pris par les autorités régionales envers les usagers bressans, puis le refus de rechercher des solutions aux difficultés.

Par conséquent, nous avons demandé à Mme Notat de favoriser:

  • Le rétablissement du dialogue avec les autorités régionales,
  • La remise en service de cinq trains supprimés en décembre 2011,
  • Le rétablissement de toutes les correspondances avec le réseau national.

 

 

Le 14 mars 2012, la Médiatrice a répondu que l'Autorité Organisatrice des Transports (le Conseil régional) avait "notamment décidé du nombre d'arrêts dans les gares, en se fondant sur les fréquentations constatées les années précédentes dans les différents trains. Il ne m'appartient pas de remettre en cause ces choix qui répondent à la demande du plus grand nombre de voyageurs".


Cette réponse lapidaire ne tient pas compte de la contestation des méthodes d'enquête de la SNCF (qui ne publie pas ses statistiques) par notre Association et de l'absence d'une politique de promotion des transports ferroviaires au cours des années antérieures. Elle omet aussi que les Bressans sont souvent obligés de se rendre en voiture dans des gares correctement desservies, notamment sur l'axe Paris - Lyon. Enfin, Mme Notat n'évoque pas notre demande de reprise des pourparlers avec les autorités régionales.


Un organe de médiation n'a-t-il pas précisément pour but de rétablir le dialogue entre les autorités et les usagers?  C'est bien ce que Mme Notat recommande à la fin de son Rapport d'activité (p. 21): "Informer et communiquer", "garantir une concertation et une coordination régulière", apprécier avant toute prise de décision "les conséquences sur la vie économique et sociale d'une région ainsi que l'incidence sur le quotidien des usagers".


En attendant leur train, les usagers pensent au gouffre entre les bonnes intentions et la réalité!

 

  

Note:

Beaucoup d'usagers ont constaté que les résultats de la brève Mission Médiation Nouveaux Horaires 2012, instituée par la SNCF et RFF, n'étaient pas à la hauteur des ambitions affichées. Un de leurs porte-parole, l'Association des Voyageurs Usagers des Chemins de fer [AVUC] basée au Mans, évoque un "simulacre de médiation": http://www.avuc72.com/spip.php?article97

 

Commenter cet article

S.O.S TER de la Bresse 18/05/2012 00:37


Voir l'excellent article de Mr Jean-Philippe PASTRE sur le site:





http://www.busetcar.com/actualites/detail/53108/la-bourgogne-grande-oubliee-de-la-mediation-sncf.html 


AB.