Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'association "SOS TER de la Bresse"

Les nouveaux horaires cadencés améliorent le service aux usagers, selon la SNCF, mais pas partout. Sur la ligne TER de la Bresse, le Conseil régional de Bourgogne a supprimé un tiers des trains circulant entre Seurre et Bourg, ou il les a remplacés très partiellement par des autocars. Bénéficiant de l'appui des acteurs socio-économiques et des élus bressans, les usagers ont créé un collectif en février 2011. La même année, en octobre, ils se sont constitués en Association.

Rencontre avec le Conseil Régional et la SNCF le 3 décembre 2012 à Louhans

Publié le 29 Décembre 2012 par S.O.S TER de la Bresse

L'association SOS TER de la Bresse a été invitée à une réunion avec le Conseil Régional de Bourgogne et la SNCF le 3 décembre dernier à Louhans. L'objet était la desserte TER de la Bresse.

 

Le Conseil Régional était représenté par M. Michel Neugnot, premier vice-président et M. Jean-Paul Pinaud, vice-président chargé des transports ferroviaires, ainsi que M. Christophe Richard, correspondant TER Bourgogne Sud.

 

Assistaient également à la réunion M. Frédéric Cannard, conseiller général, suppléant de Mme Cécile Untermaier, députée de la 4e circonscription, et M. Patrick Souteyrand, 1er adjoint de Mme Monique Bonin, maire de Louhans.

 

Nous avons regretté que cette rencontre n'ait pas pris, comme nous l'avions demandé à plusieurs reprises, la forme d'un comité de ligne public, permettant aux usagers, aux élu-e-s et aux personnes intéressées de dialoguer avec la Région et la SNCF.


La réunion a principalement porté sur deux points :

  1. l'évolution actuelle du service TER sur la ligne de la Bresse

  2. le développement de la ligne (sur la proposition de SOS TER de la Bresse)

Les principales conclusions sont résumées ci-après :

  • Correspondances à Dijon et à Bourg : la SNCF s'est engagée à rétablir des correspondances et donnera des informations concernant les résultats obtenus au comité de ligne de l'étoile de Dijon au printemps 2013. 

  • Guichet de Louhans : la SNCF s'est engagée sur le maintien en 2013, avec les mêmes horaires. Mais elle ne s'est pas engagée au-delà. 

  • Suppression des trains de la mi-journée : Les périodes de suppression pour un total de 18 semaines en 2013 ont été confirmées. La SNCF s'est engagée à proposer des solutions de remplacement, en offrant par exemple des taxis à la demande, avec réservation la veille, et en informant les usagers, notamment par la presse et Radio-Bresse 

  • La ligne de la Bresse comme moyen de désenclavement du territoire : nous proposons notamment des liaisons directes vers Lyon, Genève et Paris desservant Louhans. L'idée d'une liaison Dijon-Genève par Louhans, Bourg, empruntant ensuite la ligne directe jusqu'à Genève récemment modernisée, a été prise en compte lors de la réunion. La Région n'envisageant pas de financer ce service, elle s'est tournée vers la SNCF pour lui demander de mettre à l'étude une liaison par un train qu'elle exploiterait directement. D'autre part, nous proposons également des aménagements mineurs permettant à la ligne de la Bresse de mieux assurer le désenclavement du territoire. Les représentants de la Région les ont écartés en disant que cela ne faisait pas partie de ses priorités d'infrastructures ferroviaires.
  • Harmonisation des transports collectifs en Bresse bourguignonne (trains, cars, transports à la demande, etc.). Nos interlocuteurs ont annoncé l'ouverture prochaine d'une plateforme d'information consultable, portant sur l'ensemble des moyens de transport disponibles sur le territoire de la Bourgogne. Ils ont aussi évoqué un projet de réunions à l'échelle des territoires de tous les offreurs de transports. Nous pensons que la Bresse peut se saisir elle-même de la question sans délai, pourquoi pas au travers de la structure du Pays.

En conclusion, bien que les divergences restent profondes, quelques avancées peuvent être constatées ou espérées. Nous reprendrons prochainement contact avec nos interlocuteurs afin de préciser les modalités de suivi des engagements pris.

La réunion publique du 27 novembre a permis d'élargir l'action et de renforcer l'association. Celle-ci continuera à faire valoir en 2013 les objectifs de développement de la ligne, avec la population comme avec les élus et les autres responsables territoriaux, dont l'implication est indispensable à l'obtention de résultats.

 

Pour le compte-rendu publié par L'Indépendant du Louhannais et du Jura, édition du 7 décembre 2012, cliquer ici.

Commenter cet article