Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'association "SOS TER de la Bresse"

Les nouveaux horaires cadencés améliorent le service aux usagers, selon la SNCF, mais pas partout. Sur la ligne TER de la Bresse, le Conseil régional de Bourgogne a supprimé un tiers des trains circulant entre Seurre et Bourg, ou il les a remplacés très partiellement par des autocars. Bénéficiant de l'appui des acteurs socio-économiques et des élus bressans, les usagers ont créé un collectif en février 2011. La même année, en octobre, ils se sont constitués en Association.

TER de la Bresse : quelle vision du territoire ?

Publié le 5 Juillet 2011 par S.O.S TER de la Bresse

Lors de la réunion du 24 juin dernier à Louhans avec François Patriat, Président de la Région Bourgogne, un élément paraît tout à fait remarquable : l'insistance avec laquelle les représentants de l'exécutif régional ont voulu éviter que le lien soit fait entre la desserte de la Bresse par le TER et l'attractivité de son territoire.

 

L'impact très négatif des réductions de dessertes sur l'attractivité du territoire bressan est pourtant un des points sur lesquels le Collectif des usagers avait mis l'accent dès ses premières interventions et notamment dans sa lettre ouverte remise à l'exécutif régional lors du comité de ligne du 28 mars.


Or, le 24 juin, M. Patriat a cru pouvoir balayer cette question, tout comme celle de l'extension des dessertes vers Lyon et Genève (qui lui est d'ailleurs directement liée), en les qualifiant de "généralités".

 

Nous ne pouvons accepter une telle position, et notre Collectif a pour projet de proposer aux acteurs locaux (élus, acteurs associatifs et socio-économiques) une réflexion partagée sur l'articulation du TER avec le développement de notre territoire bressan, afin de dégager un certain nombre d'axes concrets.

 

L'exécutif régional ne peut se contenter d'une gestion purement court-termiste de ses domaines de compétences. Une vision d'ensemble dans la durée, partagée avec les acteurs locaux, est indispensable.

 

 

Commenter cet article