Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'association "SOS TER de la Bresse"

Les nouveaux horaires cadencés améliorent le service aux usagers, selon la SNCF, mais pas partout. Sur la ligne TER de la Bresse, le Conseil régional de Bourgogne a supprimé un tiers des trains circulant entre Seurre et Bourg, ou il les a remplacés très partiellement par des autocars. Bénéficiant de l'appui des acteurs socio-économiques et des élus bressans, les usagers ont créé un collectif en février 2011. La même année, en octobre, ils se sont constitués en Association.

Un amendement déposé par Alain Cordier au Conseil Régional est repoussé également par la gauche et la droite

Publié le 29 Juin 2011 par S.O.S TER de la Bresse

Une Assemblée Générale du Conseil Régional de Bourgogne a eu lieu le lundi 27 juin 2011 à Dijon.


Alain Cordier, Conseiller Régional, Président du Pays de Bresse, a déposé au nom du groupe Europe Écologie Les Verts un amendement au Budget Supplémentaire de la Région en faveur du TER :

 

"Il est proposé à l’Assemblée de centrer nos priorités sur la recherche d’une progression des TER. Cela passe par l’optimisation de l’existant et par le renoncement aux projets de suppressions des trains sur la ligne de la Bresse initialement prévus pour décembre 2011.

Les coûts affectés au maintien de mise en service de ces trains s’élèvent à 900 000 euros.

Il est proposé que les sommes prévues en 2010 pour ce secteur puissent être reconduites dans le cadre du budget supplémentaire 2011."

 

 

Cet amendement est cohérent avec la position défendue par Alain Cordier lors de la réunion avec François Patriat du 24 juin d'un moratoire d'un an sur la réduction des dessertes, assorti d'une étude sérieuse de la fréquentation (observatoire) et d'une campagne incitative auprès de la population. Position qui a été soutenue par le Collectif des usagers.

 

L'amendement déposé par Alain Cordier n'a été accepté ni par la gauche ni par la droite.

 

Pour lire la déclaration complète d'Alain Cordier au Conseil Régional, cliquer ici.

 

 

Commenter cet article